Matières résiduelles : 11 municipalités récompensées pour leur remarquable gestion de cette ressource d’avenir

Lévis, le 14 novembre 2019 – Onze municipalités reconnues comme modèle en gestion des matières résiduelles! Pour la première fois, un programme d’excellence en gestion des matières résiduelles est mis en œuvre afin de soutenir les municipalités vers l’excellence.

« C’est une fierté pour Réseau Environnement de contribuer à valoriser les matières résiduelles comme ressource de l’avenir », a déclaré Madame Christiane Pelchat, Présidente-directrice générale de Réseau Environnement.

Les onze municipalités lauréates ont été félicitées à l’occasion de la première cérémonie GMR-PRO lors du 20e Colloque sur la gestion des matières résiduelles, qui a eu lieu les 13 et 14 novembre 2019 au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Développé en 2017 avec RECYC-QUÉBEC, le programme GMR-PRO vise à aider les municipalités à améliorer leurs pratiques vers une gestion durable des matières résiduelles. Ce programme permet également aux moyens d’indicateurs définis avec les gestionnaires municipaux, d’évaluer la performance des villes au cours de l’année écoulée, avec comme finalité de dépasser les objectifs du Québec. La Cérémonie a donc récompensé les efforts des organismes municipaux pour l’année 2017.

Première remise d’attestations de niveau 1, 2 et 3

Le programme GMR-PRO comporte cinq niveaux, chacun fixant des objectifs de plus en plus élévés. Pour cette première cérémonie, cinq attestions de niveau 1 ont été remises aux municipalités suivantes : la MRC de la Nouvelle-Beauce, la Municipalité d’Oka, la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, la Ville de l’Assomption, et la Municipalité de Saint-Germain de Grantham.

La Ville de Laval et la MRC de Joliette ont quant à elles reçu des attestations de niveau 2.

Enfin, les attestations de niveau 3 soulignent l’excellente performance de la Régie Intermunicipale de Traitement des Matières Résiduelles de la Gaspésie, de la Régie Intermunicipale d’Acton et des Maskoutains, de la Ville de Drummondville et de la Ville de Sherbrooke.

Premières étoiles attribuées par le programme GMR-PRO

Les étoiles du programme GMR-PRO sont déterminées en fonction du taux de valorisation et de la quantité de matières résiduelles éliminées en kg/habitant.

Deux étoiles ont été attribuées à la MRC de Joliette et à la Régie Intermunicipale d’Acton et des Maskoutains.

La Régie Intermunicipale de Traitement des Matières Résiduelles de la Gaspésie a reçu 3 étoiles.

La Ville de Drummondville et la Ville de Sherbrooke ont reçu quant à elles respectivement 4 et 5 étoiles.

 

À l’issue de la remise de sa reconnaissance 5 étoiles, Ingrid Dubuc, directrice du Bureau de l’environnement, de la Ville de Sherbrooke a déclaré : « Notre municipalité est fière de voir ses efforts récompensés et de montrer ainsi un exemple de ce qui peut être réalisé pour le bien-être et la santé de ses citoyens. Les efforts sont nombreux et il reste encore beaucoup de travail collectif à réaliser afin de continuer ces projets inspirants ».

Pour sa part, John Husk, conseiller municipal à la Ville de Drummondville, qui a reçu 4 étoiles, a affirmé : « Nous sommes heureux de remporter cette reconnaissance. Cela souligne et récompense les efforts que Drummondville, ses gestionnaires, ses citoyens, ainsi que ses institutions, commerces et industries, consacrent depuis des années à l’amélioration constante de la gestion de nos matières résiduelles. »

 

À propos de Réseau Environnement
Depuis plus de 55 ans, Réseau Environnement est devenu une référence en matière d’excellence en environnement. Regroupant des expertes et experts des domaines public, privé et parapublic qui oeuvrent dans les secteurs de l’eau, des matières résiduelles, des changements climatiques, des sols et eaux souterraines, et de la biodiversité, Réseau Environnement est le plus important diffuseur d’informations techniques en environnement au Québec, et à vocation à être un interloctueur incontournable sur les enjeux environnementaux de la province.

 

– 30 –

 

Source
Réseau Environnement
Christophe Massamba
Directeur Communications
cmassamba@reseau-environnement.com
514-553-3124