Prochaine politique énergétique du Québec : Réseau Environnement espère une vision d’ensemble

Montréal, le 7 novembre 2014 – Réseau Environnement, le plus important regroupement de spécialistes en environnement au Québec, est satisfait de l’annonce de la mise en place du processus d’élaboration de la prochaine politique énergétique du Québec. L’énergie est à la base des enjeux économiques, sociaux et environnementaux du Québec, et concerne de nombreux secteurs d’activités de l’économie québécoise. À titre d’association multisectorielle, Réseau Environnement croit que les réflexions menant à l’élaboration de la politique énergétique devront être faites de manière intégrées et viser le développement durable du Québec.

Selon le mémoire présenté par Réseau Environnement à la Commission sur les enjeux énergétiques en octobre de l’année dernière, l’Association croit que des objectifs clairs et cohérents devront faire partie de la politique. De plus, Réseau Environnement croit qu’une vision d’ensemble s’impose dans le processus d’élaboration de la nouvelle politique. Ainsi, il devra avoir une adéquation entre le Plan d’action sur les changements climatiques 2013-2020 et la politique énergétique afin que les objectifs et les actions se complètent. Le Plan d’action gouvernemental sur la filière des hydrocarbures, et les projets de loi qui en découlent, devront également s’arrimer avec la prochaine politique. Dans cette vision d’ensemble, Réseau Environnement recommande que les notions clés du développement durable telles que le concept des 3RV-E et l’approche par économie de cycle de vie ou économie circulaire soient en trame de fonds des réflexions menant à la politique, afin de s’assurer que tout développement de filières ou de technologies s’inscrive dans une réduction globale de l’empreinte environnementale. 

Réseau Environnement désire rappeler la disponibilité de ses membres, spécialistes de plusieurs secteurs en environnement, à partager leur expertise pour soutenir les réflexions et mettre en commun leur savoir pour trouver des avenues optimales et viables pour la prochaine politique énergétique.