PEXEP-T – Programme d’excellence en eau potable – Traitement

Le Partnership for Safe Water de l’American Water Works Association, AWWA, est à l’origine du Programme d’excellence en eau potable – Traitement, PEXEP-T. Développé au Québec il y a 18 ans, ce programme vise à assurer, au niveau du traitement, une protection maximum contre toute contamination microbiologique en utilisant au maximum et en tout temps les 3 barrières que sont la décantation, la filtration et la désinfection. La qualité visée dépasse celle de la réglementation québécoise, et même américaine.

Fonctionnement du programme

Les caractéristiques

Le Programme est composé de 4 phases allant de l’engagement au sommet.

Chacune des phases est soumise à une validation par des pairs sur la base de critères établis ce qui permet d’assurer une transparence et une objectivité non discutable. De plus, l’accent est mis sur les communications : Réseau Environnement fait connaître le Programme et la municipalité membre fait connaître ses résultats aux usagers de son service d’eau.

D’année en année, les stations membres du Programme ont accumulé des données montrant l’amélioration de la performance en route vers l’objectif 100% qualité, 100% du temps.

Les communautés de pratique

Chaque station membre participe à des rencontres de travail appelées communautés de pratique, organisées deux fois par année par Réseau Environnement pour les surintendants, mais aussi pour les opérateurs. On y discute des problèmes et solutions de chacun, ainsi que les meilleures pratiques développées. Des représentants du Ministère du développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques, MDDELCC, et du Ministère des affaires municipales et de l’occupation du territoire, MAMOT, y participent et y apportent des informations complémentaires et actualisées.

Ces rencontres permettent d’établir un coffre à outils, utilisés par chaque station. Les rencontres sont animées par le coordonnateur du Programme, et elles se terminent par une visite de l’usine où se tient la réunion.

Les outils

Les outils du Programme découlent des traductions du Partnership for Safe Water comme le manuel d’auto-évaluation et d’optimisation des stations de traitement de l’eau potable et les logiciels d’analyses de données.

D’autres outils sont mis à la disposition des participants tels que :

  • Des modèles de rapports facilitant le travail de la station;
  • Du matériel de promotion : dépliants, pochettes, auto-collants, affiches, coroplastes, etc.

Les acteurs impliqués

Le démarrage du Programme d’excellence en eau potable a été rendu possible grâce à l’ensemble des acteurs impliqués, soit :

  • le Comité sur la qualité de l’eau potable de Réseau Environnement, qui a lancé l’opération;
  • le MAMOT, qui a financé une partie importante des coûts de démarrage;
  • Environnement Canada, qui a financé une partie de la traduction;
  • Réseau Environnement, qui a participé financièrement au démarrage.

Par ailleurs, le Programme a initialement reçu l’appui scientifique du MDDELCC, du MAMOT, et du Ministère de la santé et des services sociaux, ainsi que de la Chaire en eau potable de l’École polytechnique de Montréal.

Réseau Environnement assure la coordination et la poursuite du PEXEP-T. Depuis 2005, les municipalités membres (voir ci-après) assument maintenant la totalité des coûts d’opération du Programme.

Adhésion

Le Programme d’excellence s’adresse spécifiquement aux stations de traitement d’eau de surface qui respectent déjà la réglementation du Québec.

Pour adhérer au PEXEP-T, il suffit d’en faire la demande au coordonnateur du programme, M. Alain Lalumière.

Celui-ci fera parvenir à la station la fiche à remplir pour démontrer que la station respecte bien la réglementation québécoise. Par la suite, la Phase 1 s’enclenche, il y a un coût annuel d’adhésion.

Pour plus d’informations ou si vous souhaitez adhérer au PEXEP-T, veuillez contactez le coordonnateur du programme, M. Alain Lalumière.

Municipalités participantes

Au 1er août 2018, 27 municipalités étaient inscrites au programme, représentant un total de 45 stations de traitement d’eau potable. Plus de 4 millions de québécois soit près de la moitié de la population québécoise sont  donc desservis en eau potable par des stations de traitement membre du PEXEP-T.

Récipiendaires 2018

Récipiendaires 2017