MONTRÉAL, le 7 mars 2013 – AMERICANA 2013, le Salon international des technologies environnementales organisé par Réseau Environnement, accueillera la Belgique comme pays à l’honneur, du 19 au 21 mars, au Palais des congrès de Montréal.

En Belgique, les technologies de l’environnement sont la compétence de ses trois gouvernements régionaux. Ce sont donc les Régions de Bruxelles-Capitale, de la Flandre et de la Wallonie qui présenteront fièrement l’expertise belge en matière d’environnement, formant ainsi une importante délégation d’entreprises et d’experts. La Belgique est une habituée d’AMERICANA puisqu’elle y participe pour une septième fois.

Le Pavillon Belgique sera bien visible en entrant dans le grand hall Viger du Palais des congrès et regroupera une trentaine d’entreprises, des centres de recherches, des opérateurs industriels et pôles de compétitivité dans les domaines de l’environnement et du développement durable. La délégation belge de 70 personnes comprendra également les représentants d’institutions, notamment des ministères de l’Environnement, de la Nature et de l’Énergie. De plus, tout au long de la journée du mercredi 20 mars, des scientifiques et experts belges donneront des conférences axées sur deux thèmes : les enjeux à l’ordre du jour de la biodiversité et le savoir-faire en matière de sols et de dragage.

Le Salon international des technologies environnementales AMERICANA, qui en est à sa dixième édition, attend 10 000 participants, 350 exposants, 650 rendez-vous d’affaires et 200 conférenciers provenant d’une cinquantaine de pays de partout à travers le monde, ce qui en fait l’un des plus importants rassemblements multisectoriels en environnement en Amérique du Nord.

La tenue d’AMERICANA 2013 est rendue possible grâce au soutien des gouvernements du Canada et du Québec, ainsi qu’à la participation financière de nombreux partenaires commerciaux dont SNC-Lavalin et Golder Associés.

À propos de Réseau Environnement 

Actif depuis 50 ans, Réseau Environnement est le plus important regroupement multisectoriel de spécialistes en environnement au Québec, provenant de tous les milieux. Ses principaux champs d’activité sont l’eau potable et les eaux usées, les sols et les eaux souterraines, l’air et les changements climatiques, la gestion des matières résiduelles ainsi que la biodiversité. Réseau Environnement représente aujourd’hui plus de 2000 membres, dont font partie 400 entreprises, 200 municipalités ainsi qu’une vingtaine d’organismes gouvernementaux et parapublics