Coup d’envoi d’un projet de lutte aux changements climatiques au Sénégal

Les équipes de SUCO et de Réseau Environnement se sont rendues au Sénégal du 22 au 30 mars dernier, pour rencontrer les représentants des communes du Plateau de Thiès et le Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (GRAIM), le partenaire local au Sénégal pour le projet « Dund ak kéew bi », financé par le gouvernement du Québec et réalisé dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale.

Le lancement officiel du projet s’est déroulé le jeudi 29 mars, à la délégation du Québec à Dakar, en présence de l’Émissaire aux changements climatiques et aux enjeux nordiques et arctiques, Jean Lemire, de partenaires locaux, d’élus et de représentants du ministère de l’Environnement et du Développement Durable du Sénégal.

« Dund ak kéew bi », qui en wolof signifie « vivre avec l’environnement », place la lutte et l’adaptation aux changements climatiques au cœur de la gouvernance locale du Sénégal et touchera plus de 7 000 familles dans six communes du Plateau de Thiès.

Lors de la mission, deux des six communes ciblées par le projet ont été visitées, soit Tassette et Fandène. Des intervenants clés en environnement ont été rencontrés, notamment les élus de ces communes et de Thiès, les représentants des comités inter-villageois de développement mis sur pied par le GRAIM, des regroupements de femmes, ainsi que des représentants des Eaux et Forêts.

Actif depuis plus de 25 ans, le GRAIM a déjà initié une série d’actions pour réduire les impacts environnementaux que connaissent les communes de la région. L’organisme a notamment amorcé un exercice de diagnostic, de mobilisation citoyenne et de concertation pour la préparation de plans environnementaux. Les membres de Réseau Environnement seront sollicités pour partager leur expertise avec le GRAIM ainsi que leurs partenaires dans les différentes communes, afin de les appuyer dans l’identification des causes liées à certaines problématiques environnementales, dont l’érosion et la dégradation des sols, la dégradation de la nappe phréatique, puis dans la recherche et l’implantation de solutions pour favoriser l’adaptation aux changements climatiques.

Vous pouvez voir quelques photos de la mission sur Facebook : https://www.facebook.com/pg/reseauenvironnement/photos/?tab=album&album_id=1626475167399687

Leave a Reply

Your email address will not be published.