Les cinq finalistes du Défi des startups enfin dévoilées

Cinq finalistes du Défi se présenteront devant un jury d’experts et le public du Salon des technologies environnementales du Québec le 13 mars prochain au Centre des congrès de Québec. La startup la plus innovante et prometteuse se méritera un prix d’une valeur de 18 000$.

Les cinq finalistes sont :

Finalistes

AecopaQ

AecopaQ est une entreprise québécoise en technologie verte, écoresponsable et propre, la première en son genre au Canada. AecopaQ se spécialise dans le développement, la production et la commercialisation de produits innovants et exclusifs d’emballages alimentaires biodégradables, recyclables et compostables, utilisant des fibres naturelles localement accessibles.

Éau- Écosystèmes Alimentaires Urbains

ÉAU (Écosystèmes Alimentaires Urbains) est une entreprise d’agriculture urbaine spécialisée en aquaponie : un système novateur et écologique de production alimentaire. Ils développent des fermes aquaponiques verticales qui produisent des aliments frais, sains et locaux – des légumes, des fruits et du poisson – toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques. Les fermes d’ÉAU se veulent être un levier d’activation et de dynamisation des communautés.

Entosystem

Les changements climatiques et la pression démographique créent des instabilités dans la disponibilité des denrées alimentaires. Parallèlement, près de 40% de la nourriture produite est perdue avant de se rendre à l’assiette du consommateur. Ce qu’Entosystem propose est de revaloriser ces matières organiques résiduelles en les transformant en protéines d’insectes de haute qualité afin de nourrir des animaux d’élevage et domestiques. Lors du processus, nous créons également un fertilisant biologique dans notre usine zéro déchet.

Solugen

Développement Solugen exploite une technologie brevetée de traitement d’eau industrielle qui permet de simplifier la gestion des eaux usées tout en revalorisant les contaminants. La technologie est présentement adaptée au domaine agricole, plus précisément le lisier de porc. Ce procédé permet de redonner 84% d’eau potable qui peut être réutilisée pour le lavage des établissements porcins et pour la consommation porcine. Ceci est effectué en continu de façon 100% automatisé à l’aide d’un procédé industriel.

Waste Robotics

Waste Robotics conçoit, développe et fabrique des systèmes robotisés dédiés au tri des matières résiduelles. Leurs systèmes sont développés à partir d’équipements éprouvés et de technologies informatiques de pointe, notamment au niveau de la vision, du contrôle et de l’intelligence artificielle. Le premier équipement WRi est un système de tri de sacs, contenants des matières organiques triées à la source, qui sont récupérés dans un flux aléatoire de déchets. Il permet une collecte plus efficace sans bacs bruns.

 

Visitez le site du Salon des TEQ pour en savoir davantage sur le Défi des startups

Leave a Reply

Your email address will not be published.